Figaro 3 : 1er bilan positif !

23 sept. 2019

Incidence était la voilerie la plus représentée sur la Solitaire du Figaro cette année avec 35% des voiles de la flotte, un podium complet, les 2 premiers bizuths, 3 des 4 vainqueurs d’étape et le champion de France de Course au Large Elite…

Après une saison complète, les coureurs équipés de voiles Incidence tirent un premier bilan… positif.

 

 

Gildas Mahé (Breizh Cola / EquiThé) 2e de la Solitaire Urgo Le Figaro et du Tour de Bretagne à la Voile, en duo avec Morgan Lagravière : « J’ai opté pour des voiles plates en D4, fiable et performant. Je suis très satisfait de ces voiles et notamment des évolutions réalisées en début de saison. Max et Ronan ont fait un super travail de développement, notamment sur les spis, les gennakers, les focs… Les compétences cumulées des deux ont donné d’excellents résultats : il n’y pas de trou de performance. Les résultats de la Solitaire du Figaro parlent d’eux-mêmes.

Nous n’avons pas eu beaucoup de brise cette saison, mais je n’ai eu aucun problème de fiabilité. La voilerie n’est pas du style à diminuer les grammages pour jouer sur le poids. Ce sont des voiles qui ont toujours tenu, elles sont très bien finies. Ils ont trouvé des solutions notamment pour les goussets de latte. Tout est nickel, les voiles n’ont pas bougé. »

 

Fabien Delahaye (Loubsol), premier skipper à avoir testé les prototypes Incidence du Figaro 3 : « J’ai une GV et un Solent en DFi FIT®, un Gennaker en panneau et le reste en D4. La GV et le Solent, comme toutes les voiles filamentaires, vieillissent, mais le profil ne bouge pas, elles sont légères. Je suis très content de mon jeu de voiles, je n’ai eu aucun retour au plancher à faire, je les ai depuis la Solo Maître CoQ : les volumes restent en place, ça navigue bien.

Le DFi FIT® reste très intéressant en terme de poids et de performance, mais les jeux en D4 sont aussi très performants et tiennent dans le temps. On va continuer à naviguer pour engranger encore des informations et tirer un bilan complet en vue de la saison prochaine. »

 

Pierre Quiroga (Skipper Macif) équipé d’une GV en DFi FIT® : « Concernant la tenue de forme et la légèreté le DFi FIT® tient ses promesses. Je suis vraiment content de ce matériau. Il faut voir comment il va vieillir. Nous allons continuer à naviguer avec cet hiver dans des conditions musclées pour tester cela.

Le travail avec la voilerie s’est super bien passé, les demandes de modification custom que nous avons faites ont été réalisées en répondant fidèlement à nos attentes, ce qui n’était pas évident : c’est un super travail ! »

 

Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) équipé d’une GV en D4, 4e du Championnat de France Course au Large Elite, 2 bizuth : « Je suis content, j’ai été l’un des plus rapides de la flotte toute la saison. Les voiles d’avant Incidence ont clairement un plus. Même s’il y a encore de petites choses à améliorer sur certains profils à mon avis. »

 

Deux technologies possibles

« Nous avons la chance de pouvoir proposer deux technologies, le D4 et DFi FIT®, fiabilité et tenue de forme », précise Julien Gresset. « Chacun a choisi en fonction de ses objectifs et de son budget ». Pour les voiles d’avant plates, l’ensemble des coureurs a opté pour des J2 en D4, pour des raisons de fiabilité et pour avoir une voile d’avant transparente. » « Un véritable plus pour les croisements », souligne Gildas Mahé. Ce J2 a fait l’unanimité.

Enfin, l’équipe Incidence était présente sur toutes les épreuves : « Cela nous a permis d’être à l’écoute des coureurs et de pouvoir ainsi réagir rapidement, à chaque fois », conclut Julien.

 

La saison 2020 se prépare déjà…

 

Photo Pierrick Contin