2 podiums et 3 étapes !

28 juin 2019

Carton plein pour la voilerie Incidence Sails sur la Solitaire URGO Le Figaro ! Les trois coureurs du podium, trois des quatre vainqueurs d’étape et les deux premiers bizuths de cette édition 2019 ont tous confié la conception de la totalité de leur jeu de voiles à l’équipe de la 1ère voilerie française. Le 3e bizuth est lui équipé par Delta Voile, qui utilise les membranes d’Incidence Technologies…

« C’est représentatif de l’implication de toute l’équipe Incidence. C’est une belle récompense bien méritée ! », Yoann Richomme, vainqueur de la Solitaire URGO Le Figaro 2019.  

 

Tout a commencé au salon Nautic 2018 : date des premiers échanges entre de nombreux figaristes, les dessinateurs et le team commercial d’Incidence Sails. Moins de 2 mois plus tard, les premières voiles étaient déjà testées.

L’objectif du team Incidence était en effet de travailler le plus tôt possible avec les coureurs, afin d’avoir le temps de peaufiner les évolutions à réaliser avec eux et sortir un jeu de voile performant dès le mois de mars, pour la Sardinha Cup, première épreuve du calendrier Figaro Bénéteau 2019.

 

La qualité des profils proposés, le service mais aussi bien sûr, la nouvelle membrane filamentaire d’Incidence, le DFi FIT® *, ont séduit 21 des 47 solitaires.

Fin mai, pas moins de 105 voiles, soit 35% des voiles de la flotte, dessinées et conçues sur les planchers d’Incidence Sails sont au départ de la Solitaire URGO Le Figaro.

 

Je leur tire mon chapeau

« Toute l’équipe a fourni un travail énorme depuis cet hiver jusqu’au départ de la course pour réussir à créer un jeu de voile hyper abouti en très peu de temps. Pour certaines voiles on en est à la 7e version ! Le design, le plancher et le service commercial ont tout mis en œuvre pour satisfaire tout le monde dans délais vraiment courts. Je leur tire mon chapeau, ils se sont tous énormément investis.

Le jeu de voile est remarquable en terme de performance et de polyvalence. Il n’y a pas de trou dans la gamme, le tout corrélé à un matériau, le DFi FIT® hyper léger, résistant et raide*.

Le fait de décrocher un podium complet est représentatif de leur implication, c’est une belle récompense bien méritée ! », Yoann Richomme (Hellowork – Groupe Le Télégramme).

 

Jusqu’à quelques jours du départ de la Solitaire, le team Incidence était en effet encore auprès et à l’écoute des coureurs, pour d’ultimes retouches, la jauge et la livraison des voiles.

Un engagement aujourd’hui récompensé.

 

________________________________________

 

Anthony Marchand (Groupe Royer – Secours Populaire), 3e de la Solitaire URGO Le Figaro 2019 et vainqueur de la 3e étape : « Si je devais repartir demain, je prendrais exactement le même jeu de voile ! Tout est parfait ! Je suis hyper ravi ! Le spi est top, la différence de vitesse avec les autres est énorme. Rien n'est usé, aucun souci avec les matériaux. »

 

Benjamin Schwartz (Action contre la faim), 1er bizuth : « J’étais difficilement prenable au près ! »

« Pour des raisons de budget, j’ai fait le choix d’un jeu de voiles en D4 : les dessins, la qualité, les finitions sont superbes !

J’ai l’une des premières versions de grand-voile, plus fine que la version finale : j’ai compensé ce petit déficit de volume par des réglages de mât et je n’avais vraiment aucun problème de vitesse au près. Dans le médium (15 – 25 nœuds) j’étais même difficilement prenable ! Le bateau avançait tout seul !

Les voiles de portant marchent super bien, le grand spi est hyper facile.

Pour le Gennak j’ai l’avant-dernière version : il est un peu plus petit que la dernière, j’avais donc un léger déficit, mais le profil est très joli, ça n’a pas été un problème.

Je suis vraiment tout à fait satisfait de l’ensemble du jeu de voiles !

Il y a eu un excellent travail de design et un très gros investissement de la part de Julien Gresset qui s’est plié en 4 pendant des mois pour que chacun puisse avoir les petites modifications qu’il souhaitait. »

 

Gildas Mahé (Breizh Cola / Equithé), 2e du classement général : « Ils ont assuré ! »

« Je suis très content de mes voiles : ça marche bien et c’est solide ! Elles sont très polyvalentes, nous avons bien travaillé pour ça cet hiver et en avant saison. Mais les premiers modèles étaient déjà bien aboutis.

Ce sont des voiles fiables, c’est vraiment du bon travail. Le timing était franchement serré et la demande a été particulièrement forte chez eux : ils ont assuré ! »

 

Eric Péron (French touch), 8e du classement général et vainqueur de la 4e étape : « Je ne me suis jamais inquiété de ma vitesse. »

« Les profils sont tops. Je n’ai pas demandé de modifications sur le jeu de voiles de base, car je fais une totale confiance aux dessinateurs d’Incidence. J’ai juste fait modifier le gennaker pour qu’il soit au maximum de la jauge en surface et je ne regrette pas mon choix : ça a super bien marché ! Le gennaker est en D4, un matériau fiable, que l’on connaît bien.

Je ne me suis jamais inquiété de ma vitesse. »

 

________________________________________

 

 

* Le DFi FIT®, une innovation 2019 Incidence : le DFi FIT® est une évolution du DFi®, la membrane filamentaire d’Incidence Technologies. Cette membrane est composée d’une fibre qui offre une tenue de forme jusqu’ici inégalée, une légèreté exceptionnelle et cette fibre ne se charge pas en eau.  

 

________________________________________

 

Palmarès Incidence sur la Solitaire du Figaro

1998 : 1er Michel Desjoyeaux

2005 : 1er Jérémie Beyou

2007 : 1er Foncia de Michel Desjoyeaux

2011 : 1er Jérémie Beyou

2014 : 1er Jérémie Beyou

2005 : 2ème Michel Desjoyeaux

2013 : 2ème Morgan Lagravière

2015 : 2ème Charlie Dalin

2016 : 1er Yoann Richomme

2017 : 3e Charlie Dalin

2019 : 1er Yoann Richomme – 2e Gildas Mahé – 3e Anthony Marchand

 

Photo @Yvan Zedda