1ers podiums pour les voiles Gust designed by Incidence

23 sept. 2019

Tous deux issus de l’olympisme, Fred Guilmin, responsable de Gust Sail et Maxime Paul, designer chez Incidence, ne boudent pas leur plaisir de revenir à leurs premières amours. Ils y engagent leurs expertisent respectives, associées à celles des coureurs.

Comme avec les skippers et écuries de course au large, l’écoute et l’échange, les essais en mer, l’innovation sont au cœur de la conception de ces voiles. Elles sont ensuite réalisées sur le plancher de Gust Sails avec le plus grand soin : « Nous mettons un gros accent sur la qualité, c’est notre priorité. »

 

Optimist : un premier modèle a été développé en novembre 2018 : « les voiles sont très belles, elles plaisent aux entraineurs », précise Frédéric Guilmin, responsable de la voilerie Gust Sails. «Une bonne partie  des coureurs équipés Gust design by Incidence sont encore des benjamins, ils font leurs armes et ne devraient pas tarder à briller sur les compétitions nationales. »

Depuis l’automne dernier, deux profils de voiles d’Optimist ont été mis au point : GPi 20 pour les mois de 30 kg et le GPi 40 pour les 30 – 45 kg.

 

420 : un équipage « pilote », les brestois Tom Rodet et Yaël Maucuit, progresse à chaque course. Un petit faux pas les a privés de championnat du Monde cette année, mais ce n’est que partie remise ! Le duo a décroché deux podiums cette saison : ils sont vice-Champions de France, après avoir dominé la course en début d’épreuve, et terminent 3e de la Semaine Internationale de Kiel : prometteur !

Tom Rodet et Yaël Maucuit : « Nous sommes très fiers d’offrir ce titre de vice-Champions de France à notre voilerie partenaire « Gust designed by incidence », c’est une belle récompense pour la qualité de leur travail ! »

 

505 : Philippe Boite et Mathieu Fountaine sont Champions de France 2019 (9eme Championnat d’Europe 2019). Ils ont dominé la compétition avec 3 victoires de manches. Là encore, Maxime Paul et Frédéric Guilmin ont travaillé main dans la main avec les coureurs pour développer et affiner un jeu de voiles performant. « Nous en sommes à la troisième version de foc et de grand voile, un spi est en cours de validation en terme de performance », précise le responsable de Gust Sails.

 

Photo Yannick Bindert