Performance et fiabilité

23 juin 2017

20 bateaux en 20 minutes à l’arrivée à Dieppe après 3 jours et 17 heures de course… Cette nouvelle édition de la Solitaire Urgo Le Figaro a, cette année encore, été absolument hors norme. Podium, première femme et premier bizuth (notamment) : les voiles Incidence ont répondu aux attentes de leurs skippers en terme de performance et de fiabilité.

Au général, 7 concurrents du top ten avaient choisi la voilerie Incidence : Charlie Dalin (Macif) 3e, Gildas Mahé (Action contre la faim) 5e, suivi de Yann Eliès (Quéguiner Leucémie Espoir). Justine Mettraux (TeamWork) 7e et 1ère femme, Xavier Macaire (Groupe Snef) 8e, Alexis Loison (Custopol) auteur d’une superbe 4e étape est 9e au général. Et Damien Cloarec (Saferail), équipé d’un jeu de voile entièrement Incidence, complète ce top ten. Julien Pulvé (Team Vendée Formation) 11e au général et brillant 1er bizuth était équipé d’un génois Incidence.
Bravo à eux ! Et rendez-vous sur le Tour de Bretagne du 24 août au 3 septembre.

Ronan Floch, dessinateur des voiles plates des Figaro 2 : « Il y a eu des conditions très variées sur cette Solitaire, avec jusqu’à 47 nœuds sur la première étape (et 0 sur la dernière…). Il n’y a eu aucun problème avec nos voiles. La fiabilité est là et nous avons de bons retours en terme de performance, notamment de Charlie Dalin (Macif).
Gildas Mahé (Action contre la faim) et Damien Cloarec (Saferail) sont également très contents de leurs spis, dans la brise comme dans le petit temps. Maxime Paul a fait un gros travail dessus, ça porte ses fruits.
Pour les voiles plates, la membrane a donné toutes satisfactions. Et on avait changé pas mal de choses sur la grand-voile cette année, là aussi c’est positif, nous y apporterons quelques dernières améliorations cet hiver pour l’ultime saison en Figaro 2. »