Route du Rhum : victoire en IMOCA !… et demain ?

19 nov. 2018

Paul Meilhat a apporté, samedi dernier, une nouvelle victoire de Route du Rhum à la voilerie Incidence ! Bravo et merci à lui pour ces performances et émotions partagées depuis qu’il travaille avec nos équipes ! Bravo, surtout, à ce skipper talentueux et pugnace, entier et sympathique. Nous espérons vite le retrouver sur le circuit IMOCA !

Demain, deux autres titres pourraient tomber : en Class40 grâce à Yoann Richomme (Veedol – AIC) et en Rhum Multi avec Pierre Antoine (Olmix).

 

Dans le sillage d’un impérial Alex Thompson (Hugo Boss) auteur d’une course engagée et efficace, Paul Meilhat a remporté samedi dernier la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en IMOCA.

 

Confirmation

Combatif et pertinent, il n’a pas fait d’erreur et a réussi à mener son bateau, sans foils, dans le top 3 de cette épreuve exceptionnelle, depuis la cité malouine jusqu’à l’ile papillon. Il confirme ainsi, suite à sa déjà très belle prestation dans le top 3 du dernier Vendée Globe (jusqu’à son abandon sur avarie dans le Pacifique), qu’il faut compter avec lui en IMOCA.

Fidèle coureur de la voilerie Incidence, Paul est l’un des premiers à avoir adopté le DFi®, sa membrane filamentaire. Sur cette Route du Rhum, toutes ses voiles plates étaient en DFi® et la garde-robe de son SMA a été conçue et réalisée sur les logiciels et les planchers de Brest et La Rochelle.

 

Respect

Toute l’équipe Incidence salue également avec respect la performance de Vincent Riou (PRB) qui a bataillé pour le podium depuis le départ malgré ses soucis d’électronique. PRB est équipé de deux voiles d’avant en DFi®, qui ont servi de « voiles tests » pour le futur Arkéa Paprec de Sébastien Simon.

Impressionnante démonstration enfin de Damien Seguin (Apicil), 5e doté d’un J1 en DF panneau qu’il a particulièrement apprécié ! Cette voile avait fait le Vendée Globe avec Eric Bellion (Comme 1 Seul Homme) : il testait alors cette nouvelle membrane pour la voilerie. Test plus que concluant donc !

 

Deux autres victoires ?

Ils sont au coude à coude ! Et tous deux sont attendus victorieux demain à Pointe à Pitre dans leurs catégories respectives : Yoann Richomme (Veedol - AIC) en Class40 et Pierre Antoine (Olmix) en Multi Rhum, deux autres titres qui semblent se profiler pour Incidence.

Pierre qui, non content de survoler sa catégorie, a aussi volé au secours de Lalou Roucayrol* (Arkema) avant de revenir hier à sa course.

 

Carton plein en Class40

5 des 6 prétendants au podium Class40 équipés de voiles Incidence ont bataillé dans le top 6 presque toute la transat ! Bravo à eux !... et pensées pour Louis Duc (Carac) victime d’une avarie d’étai après trois jours de course, alors qu’il était en 2e position.

Yoann Richomme (Veedol – AIC), full Incidence, a réalisé un sans faute depuis Saint-Malo. Leader dès le lendemain du départ, il n’a eu de cesse de creuser son avance pour s’assurer un solide matelas d’une centaine de mille depuis une semaine !

Dans son sillage, Phil Sharp (Imerys Clean Energy), malgré de nombreux soucis techniques, s’accroche avec le talent qu’on lui connaît à la 2e place. Le podium est complété par un Aymeric Chappellier (Aïna Enfance et Avenir) toujours aussi efficace. Luke Berry (Lamotte Module Création) et Arthur Le Vaillant (Leyton), qui avaient montré au cours de la saison qu’il faudrait compter avec eux, sont bel et bien au rendez-vous. Tandis que Kito de Pavant (Made in Midi), équipé en Delta Voile, bataille pour la 4e place.

 

Paul Meilhat tire le bilan sur ses voiles : "Globalement je n’ai jamais eu de souci avec mes voiles !

La Grand Voile en DFi® a trois transat à son actif et pas des transat faciles : The Transat, la Transat Jacques Vabre et cette Route du Rhum, plus les entrainements, les convoyages, les grands prix… Elle n’a pas bougé ! C’est assez impressionnant.

J’ai beaucoup utilisé le grand Gennak, en Cuben, que j’avais déjà sur le Vendée Globe, mais ma voile préférée c’est mon petit Gennak en DFi®, que l’on a fait faire en début d’année. J’en suis vraiment hyper content ! Dans les 40 nœuds et plus qu’on a pris en début de course, elle n’a pas bougé !

Les J2 et J3 datent de la Transat Jacques Vabre, elles ont essuyées un paquet de dépressions : elles n’ont pas bougé non plus.

Bref, je suis vraiment en confiance avec toutes ces voiles. Cela concrétise tout ce qu’on savait sur la résistance et la tenue de forme du DFi® : c’est vraiment excellent !"

 

 

* Toute l’équipe d’Incidence a été très touchée par le chavirage de Lalou Roucayrol (Arkema) fidèle coureur de la voilerie. Lalou avait réalisé un magnifique début de course, à l’image de sa saison 2018 d’ailleurs, puis un superbe retour sur la tête de flotte. Bravo à lui et à très vite sur l’eau !