Une recrue en or !

17 sept. 2018

Kevin Peponnet, champion du monde 2018 de 470 avec Jérémie Mion, et vainqueur du Tour de France à la voile, cette année également, avec le team Lorima, va intégrer la voilerie Incidence le 18 septembre, demain.

« J’ai super hâte de commencer chez Incidence ! En plus on va démarrer par des essais sur le Figaro 3… Je suis ravi, je vais apprendre beaucoup de choses ! L’équipe est jeune, la voilerie est hyper dynamique en ce moment, et puis j’ai toujours voulu travailler dans le monde du nautisme et surtout de la course au large : c’est parfait ! »

 

Le jeune champion, fraîchement diplômé de l’INSA de Rennes en sciences et génie des matériaux, va dans un premier temps travailler sur le plancher du site rochelais d’Incidence, avant d’intégrer le bureau d’études. « Je veux découvrir tous les métiers de la voilerie, suivre la conception d’une voile du début à la fin, ça va être super intéressant ! »

Son cursus universitaire l’amènera aussi logiquement à collaborer avec l’équipe d’Incidence Technologies.

 

Partage de compétences

Au sein de l’équipe de France, les régatiers travaillent en lien étroit avec leur maître voilier pour le développement de leurs jeux de voiles : « ce travail avec Incidence va m’apporter énormément à ce niveau-là. »

En parallèle de cette collaboration avec la voilerie française, Kevin poursuivra son cursus d’entrainement de haut niveau au sein de l’Equipe de France : « C’est un contrat pour l’instant sur un an entre la FFVoile, la région, Incidence et moi. L’idée, c’est d’aller au moins jusqu’aux JO de 2020. »

 

Innovante et à taille humaine

Lorsqu’il poussera la porte du site rochelais de production de la voilerie Incidence demain, Kevin n’arrivera pas en terrain inconnu : il avait déjà travaillé avec Incidence en 2008, pour développer ses voiles de 420, il régatait alors avec Julien Le Brun. Et puis, il retrouvera sur le plancher et dans les bureaux d’Incidence d’anciens partenaires d’entrainement, des coureurs au large qu’il côtoie… « Quand je suis passé à la voilerie, cet été, il y avait Aymeric Chappellier qui était là… C’est une voilerie qui, tout en étant très innovante, est à taille humaine. L’équipe est proche de ses clients, des coureurs, à l’écoute : et ça, ça me plait ! »

 

Crédit photo : Jesus Renedo / Sailing Energy